Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chaleur : consignes 2022 de la direction générale du travail

Instruction DGT du 31 mai 2022 relative à la gestion des vagues de chaleur 2022

La Direction générale du travail a transmis le 31 mai 2022 à ses services, dont l’inspection du travail et les Dreets, une instruction sur la gestion des vagues de chaleur pour la période de veille saisonnière 2022.

Celle-ci s’est ouverte comme chaque année du 1er juin au 15 septembre. L’instruction du 31 mai 2022 est largement similaire à celle publiée pour la saison 2021.

Quelles sont les consignes de base ?

Il est ainsi notamment demandé aux agents de l’administration du travail :

  • De rappeler aux employeurs qu’ils doivent évaluer les risques liés aux ambiances thermiques et les intégrer au DUER. Il est par ailleurs interdit d’affecter des jeunes aux travaux les exposant à des températures extrêmes, susceptibles de nuire à leur santé ;
  • D’inviter les employeurs à adapter l’organisation du travail en prévision de fortes chaleurs.  Les organisations professionnelles sont également invitées à échanger leurs bonnes pratiques et à diffuser, dans leurs secteurs d’activité respectifs, les bilans de gestion des vagues de chaleur antérieures.

 

Important : une attention particulière doit être portée aux activités exposant davantage les travailleurs au risque de chaleur, telles que les activités en extérieur, la restauration, la boulangerie, les pressings, etc. ;

  • De mobiliser les services de santé au travail pour qu’ils relaient auprès des employeurs les mesures nécessaires de protection des salariés, notamment ceux les plus exposés aux risques liés à la canicule. Les services concernés doivent également inciter les employeurs à déclarer chaque accident du travail ;
  • De prévoir des contrôles ciblés sur les secteurs d’activité les plus concernés, en particulier le BTP, et d’appliquer des sanctions administratives ou pénales qui s’imposent ;
Travail en cas de fortes chaleurs

Quelles sont les consignes en cas de canicule ?

Ces mesures sont renforcées en cas de vigilance rouge.

En cas de passage d’un département en vigilance rouge (canicule extrême), l’administration du travail doit notamment :

  • Informer l’ensemble du réseau des employeurs potentiels sur cette situation ;
  • Diffuser les messages de prévention le plus largement possible ;
  • Diligenter des contrôles ciblés sur les secteurs les plus concernés (BTP, chantiers forestiers, récolte saisonnière, etc.).

 

En outre, l’instruction rappelle l’existence de plusieurs moyens d’action mobilisables par les agents de contrôle :

  • Obligation faite à l’employeur de mettre à disposition des boissons (eau potable et fraîche) et de protéger les travailleurs des conditions climatiques, notification d’une mise en demeure préalable à un procès-verbal ou d’un rapport à la Dreets, etc.
  • Des décisions spécifiques peuvent également être prises lorsqu’un jeune travailleur est exposé à des températures extrêmes susceptibles de nuire à sa santé, notamment son retrait des travaux concernés.

 

A noter : le Code du travail ne prévoit pas de température au-delà de laquelle il ne serait pas possible de travailler.

L’INRS a de son côté établi qu’au-delà de 30°C pour une activité sédentaire, et 28°C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés.

Nathalie Audier, juriste
Nathalie Audier

Juriste

Nos dernières actus

Évolution de salaire d'un salarié protégé
Jugement de la Cour de Cassation concernant l'évolution...
Lire la suite
Expertise
Le CSE ne peut plus voter le recours à expertise, dans...
Lire la suite
CSE- News express et chiffres clés - janvier 2024
Découvrez toutes les news juridiques professionnelles...
Lire la suite

index égalité
hommes/Femmes

chez Solucia SPJ

94 / 100 : c’est la note obtenue par l’UES pour l’index égalité professionnelle femmes – hommes pour 2023

Indicateur d’écart de rémunération entre les femmes et les hommes : 35/40

Indicateur d’écart de taux d’augmentations entre les femmes et les hommes : 35/35

Indicateur de pourcentage de salariées augmentées dans l’année suivant leur retour de congé maternité : N/A

Indicateur du nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations : 10/10

Poignée homme femme

Thibault saint olive

Directeur Administratif et Financier

Thibault Saint Olive est diplômé de l’Institut Supérieur de Gestion (ISG). Il débute sa carrière en tant que Contrôleur de gestion à la Banque Populaire, avant d’intégrer Mazars en 2010 au poste de Manager Audit financier, spécialisé dans le secteur des Assurances. Il devient 6 ans plus tard Directeur Admnistratif et Financier de Linxea, avant de rejoindre Wakam (ex-La Parisienne) en tant que Head of Finance. Il est depuis janvier 2022, le Directeur Administratif et Financier de Solucia Protection Juridique. Thibault a la charge du contrôle de la rentabilité et de la solvabilité de l’entreprise, du pilotage des flux financiers et de la gestion des fonds.

anne davillé

Directrice Marketing & Experience Client

Anne Davillé a obtenu un Master de commerce à Audencia. Elle débute sa carrière chez Carat en tant que responsable clients, puis intègre Havas Media en 2005 en tant que Directrice de clientèle. Elle rejoint Generali en 2008 où elle occupe différents postes, notamment celui de Manager marketing digital, chef de projet relation client ou Head of Client relationship management chez Global Corporate & Commercial. Elle est depuis octobre 2021 Directrice Marketing & Expérience client chez Solucia Protection Juridique. Elle est à ce titre, responsable du développement des leviers digitaux et des offres au service des clients et des partenaires, ainsi que de la plateforme de la marque.

emmanuelle thiesson

Directrice de Développement

Emmanuelle Thiesson a obtenu un diplôme en Economie rurale à l’Université de Montpellier. Elle débute sa carrière d’assureur chez Assurinco en tant que Responsable Grands Comptes, puis intègre Mapfre, en tant que Directrice commerciale du pôle Travel, puis Directrice du support client. C’est en 2018 qu’elle devient Innovative partnerships affinity insurance chez Wakam (ex-La Parisienne). Elle a rejoint en février 2022 Solucia Protection Juridique au poste de Directrice du Développement et est, à ce titre, responsable de la stratégie de croissance.

thomas gontard

Directeur Indemnisations et Services

Thomas Gontard a obtenu un DEA en droit fiscal à l’Université de Panthéon- Sorbonne. Il débute sa carrière chez Synerfil en tant que Directeur des centres d’appel, avant de rejoindre Apria, puis Assor France en tant que Responsable des services client. Il rejoint Solucia Protection Juridique en 2015 en tant que Responsable du service Renseignement Juridique. Il est depuis 2019 Directeur de l’Indemnisation et des Services. Il pilote la qualité des prestations délivrées par l’équipe des juristes.

Cécile Tardieu

Directrice Générale

Cécile Tardieu est diplômée de l’Ecole des Mines de Nancy et de l’ENSAE (1996). Elle débute chez Axa où elle exerce les fonctions d’actuaire à l’international puis de souscriptrice grands comptes affinitaires. En 2002, elle intègre le groupe Generali au sein duquel elle occupe diverses fonctions notamment celle de responsable du marketing produits, responsable du développement des offres affinitaires et de Directrice marketing et relation client au sein de l’entité Global Corporate & Commercial. Elle intègre Wakam (ex-La Parisienne) en 2016, en tant que Directrice des Partenariats, avant de rejoindre Solucia Protection Juridique en février 2020 au poste de Directrice de la Transformation, de l’Audit interne et des nouveaux marchés. Elle est depuis juillet 2021 Directrice Générale de l’assureur.

LAURENT SENGIER

Président du directoire

Laurent Sengier, a obtenu un diplôme d’expert en Management Financier à l’ESG. Il débute sa carrière en tant que Directeur Administratif et Financier au Groupe ICIRS (Retraite, Prévoyance, Santé), avant de rejoindre La Tutélaire en 2010. Il devient Directeur Financier Opérationnel de Chorum en 2013, et rejoint Solucia Protection Juridique, en tant que Directeur Administratif et Financier en 2018. Il prendra la Direction Générale de l’assureur en 2020, puis sa Présidence en juillet 2021.